L’ère numérique: nouvelles approches pour aider les personnes âgées à se connecter à Internet

Les personnes âgées bénéficieraient grandement d’être connecté : amélioration de leur santé et bien-être, économiser de l’argent et rester en contact avec la famille et les amis. Cependant, il existe encore un noyau d’adultes qui ne sont pas connectés et qui n’ont aucune intention de le faire. En 2017, Good Things Foundation aurait mené des recherches pour comprendre ce qui permet et ce qui empêche les personnes âgées de se connecter.

           

Cette recherche met en évidence la nécessité de repenser les politiques et les pratiques d’inclusion numérique des personnes âgées. Maintenant, il y a plus de personnes en ligne que jamais auparavant. Au cours des dernières années, la proportion de personnes âgées utilisant l’Internet aurait augmenté considérablement, et ceci plus rapidement que celle de la population en général. Malgré ces augmentations rapides, il reste 4,8 millions de personnes de plus de 55 ans qui ne sont pas connectées, ce qui représente 91% de la population hors ligne (5,3 millions de personnes). (ONS, 2018).

Ces personnes – qui ont probablement moins de ressources économiques, un niveau d’éducation moins élevé et une santé dégradée – risquent de rester du mauvais côté de la fracture numérique, alors que les services et l’information sont de plus en plus présents en ligne.

Les personnes âgées bénéficieront grandement de la connexion en ligne: amélioration de leur santé et de leur bien-être, économiser plus d’argent et rester en contact avec les êtres chers et les amis. Cependant, il existe toujours un noyau d’adultes qui ne sont pas connectés et qui n’ont aucune intention de se connecter. Lorsqu’on leur a demandé ce qui les inciterait à se connecter, 74% des personnes de plus de 65 ans ont répondu «rien» (Ofcom, 2018).

En 2017, la fondation Good Things Foundation aurait mené une étude pour comprendre ce qui permet et ce qui empêche les personnes âgées de se connecter en ligne – en particulier les personnes âgées qui n’ont jamais utilisé l’Internet, celles qui l’avaient déjà utilisée mais qui auraient arrêté de le faire ou celles qui en font un usage limité. Ce rapport présente les points clés issus et ses implications pour les décideurs, les bailleurs de fonds, les fournisseurs de soutien et les fournisseurs de services.


Traduction d’un article paru dans le bogue en langue espagnole : Universo abierto avec le titre : La era digital: nuevos enfoques para ayudar a las personas mayores a conectarse a Internet

The digital age: new approaches to supporting people in later life get online

Good Things Foundation, 2018

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.