Veux-tu être plus heureux ? Visite une bibliothèque pendant 30 minutes.

Une bibliothèque n’est pas une cave de livres.
Elle est un espace de rencontres entre personnes avec des mentalités et des problèmes similaires qu’en s’y retrouvant, améliorent leur santé.

Plus qu’un outil de consultation, la bibliothèque peut nous fournir de véritables remèdes pour le corps et pour l’esprit. Déjà dans le siècle passé, le psychanalyste Bruno Bettelheim parlait de l’importance des contes et des histoires (particulièrement les contes de fées) pour le soulagement émotionnel des jeunes et des enfants. Selon le psychanalyste autrichien, les contes ont la capacité de parler au for intérieur, psychologique et affectif, de l’enfant. Par biais de l’exemple, les contes de fées réussissent à lui montrer qu’existent des solutions, momentanées ou permanentes, pour les difficultés psychologiques le plus urgentes. 

Actuellement, au Royaume Unie, cet aspect curatif s’est élargi pour y inclure la bibliothèque  en tant qu’espace physique ouvert pour des conférences, des projections, des cours de salsa ou de pilâtes dans lesquels les participants, entre autres choses, ont la possibilité de raconter les situations auxquelles ils sont confrontées tous les jours. 

Certaines statistiques semblent démontrer qu’il existe une corrélation claire entre le bien-être d’une population et sa fréquentation des bibliothèques. Par exemple, selon la directrice de Libraries Connected, Sarah Mears, les mères que passent du temps avec ses bébés dans des activités en bibliothèque décrivent leur humeur comme heureux, après seulement 30 minutes dans une bibliothèque. 

Et il ne s’agit pas seulement du bien-être personnel perçu, mais l’interaction avec les autres parents (ou la rencontre avec des lecteurs et des visiteurs ayant un esprit semblable) a également un effet positif en réduisant le sentiment de solitude, d’ennui et le stress. La fréquentation des bibliothèques est également associée à des routines plus structurées et à une motivation personnelle : le simple fait d’assister à un cours ou à une activité peut vous donner un sentiment d’accomplissement.

On pourrait en conclure que les utilisateurs des bibliothèques sont plus heureux, mais sont-ils réellement en meilleure santé ?

Un rapport du Conseil des arts d’Angleterre semble indiquer que oui, selon lui, en 2015, les utilisateurs de bibliothèques avaient eu besoin de moins de services de santé que les non-utilisateurs.

Ces efforts nous montrent que la santé ne dépend pas
que de l’aspect personnel, mais que c’est possible l’épauler de manière
communautaire. Ainsi, les bibliothèques, en tant que maisons ouvertes à tout
convive et à tout savoir, constituent l’atmosphère idéale pour continuer à
rechercher collectivement le bien-être.

Traduction d’un article en espagnol publié dans le site web  Ecoosfera.com  avec le titre original : ¿Quieres ser más feliz? Visita una biblioteca por 30 minutos. 

Traduction d’alejandro labonne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.