Des critiques choisissent leurs meilleurs livres et écrivains chiliens

Traduction d’un article publié en espagnol avec le titre de : Críticos eligen los mejores libros y escritores chilenos. Article paru le 23 avril 2014 dans le site web t13. Traduit par Alejandro Labonne.

⌈ Note du traducteur : L’article est très court et, parfois, les critiques sont très avares dans leurs commentaires ; ils tiennent pour acquis que l’on connaît déjà les auteurs et les œuvres mentionnés. Néanmoins, elle est une bonne liste qui contient des bijoux traduits en français — et beaucoup de livres méconnus dans cette langue, malheureusement.  ⌋

 

À la suite de la Journée du livre, Matias Rivas, Juan Carlos et José Ignacio Fau Silva nous ont offert leurs choix de ce qu’ils considèrent comme les auteurs et les textes les plus importants du Chili.

 

Matías Rivas, critique et éditeur littéraire

Les meilleurs cinq livres chiliens :

1.Obra gruesa (sans traduction en francais) de Nicanor Parra

2.- Résidence sur la terre de Pabo Neruda

3.- Désolation (inclut en français dans le recueil D’amour et de désolation (1989)) de Gabriela Mistral

4.- Fils de Voleur de Mario Rojas

5.-L’obscène Oiseau de la nuide José Donoso.

Rivas a fait ce choix-ci parce qu’il s’agit de livres classiques que « les générations continuent à lire » (…) « Ce sont des livres que je considère comme incontournables pour comprendre le Chili et sa tradition » dit-il. Pour ce critique, de telles œuvres devraient se trouver dans toutes les bibliothèques des foyers chiliens et elles se distinguent parce que ce sont des livres qui « ont résisté le temps. »

Meilleur écrivain chilien:

nicanor_parra
Nicanor Parra

Pour Matías Rivas, le meilleur écrivain national est Nicanor Parra. « Il y a de très bons écrivains, mais il y a eu toujours un manque en ce qui a trait aux écrivains qui présentaient aussi une idée à l’égard de la littérature. » Parra — explique le critique — « expose des idées complexes et bien définies » il « s’est penche sur ce qui signifie la littérature ».
Rivas affirme que Nicanor Parra « est un grand écrivain avec une œuvre considérable» qui a su être un parfait héritier du « pourquoi de la littérature ».

Rivas admire « le doute et le sens de l’humour qui en découle (…) de se moquer de nous-mêmes ».
« Je l’ai toujours admiré depuis mon enfance », dit-il.

 

 

Juan Carlos Fau, propriétaire de la librairie « Qué Leo »

Les meilleurs cinq livres chiliens :

1.-La Femme au linceul de María Luisa Bombal. Elle serait la première écrivaine chilienne qui aurait proposé une littérature et non une réflexion sur la vie qui était le genre d’abus littéraire de la littérature féminine locale : raconter ses regrets et ses douleurs.

2.- Hijo del salitre (sans traduction en français) de Volodia Teitelboim qui aurait présenté, pour la première fois dans un livre, les mouvements sociaux et la dénonce des abus en tant que vecteurs de changement du pays.

3.-Mala onda (sans traduction en français) d’Alberto Fuguet. C’est une question de génération, mais c’est probablement le premier livre qui m’a donné le sentiment de faire partie d’un lieu et d’une partie de l’histoire. Je me sentais liais avec le personnage, comme s’il était mon ami.

4.- Desencuentros desesperados (sans traduction en français) d’Andrea Maturana. Des petites expériences de vie transformées en de grandes histoires.

5.- Appels téléphoniques de Roberto Bolaño. Bolaño a réussi à nous faire croire à nouveau au père Noël. Comme quand tes parentes t’envoyaient chez le voisin pendant qu’ils mettaient les cadeaux sous le sapin et quand tu reviens, ils étaient là, comme par magie. C’est comme cela que Bolaño nous fait faire un grand tour et, au retour, les cadeaux sont là.

Meilleur écrivain chilien:

Juan Carlos Fau a choisi cinq écrivains comme les plus importants au niveau national.

1.José Donoso. Je pense qu’il est l’un des écrivains locaux les plus importants, pour le meilleur et pour le pire. Il a reflété comme nul autre l’hypocrisie sociale chilienne

.2.Nicomedes Guzmán est un auteur important, car il appartient à un courant littéraire qui au Chili est tout à fait méprisé : des écrivains avec une conscience sociale.

3.Pedro Lemebel, parce qu’il aurait posé des changements dans l’industrie de la littérature en donnant un espace à une manière de dire des choses qui n’avaient jamais existé.

4.Francisco Mouat. Je pense qu’il est un écrivain important grâce à sa position d’écrivain, éditeur et conseiller.

5.Alberto Fuguet. Au moins pour ma génération, il est l’auteur le plus important.

 

José Ignacio Silva, journaliste et critique littéraire 

 

Les meilleurs cinq livres chiliens :

1.- Poèmes et antipoèmes : Anthologie 1937-201 de Nicanor Parra

2.- Les détectives sauvages  de Roberto Bolaño

3.- Fils de voleur de Manuel Rojas

4.- Altazor (sans traduction en français) de Vicente Huidobro

5.- L‘obscène oiseau de la nuit de José Donoso

Selon Silva, « ce sont les oeuvres les plus représentatives de chaque écrivain et aussi parce que l’un des livres sélectionnés aura marqué l’histoire de la littérature chilienne. Ils ont ouvert également de nouveaux territoires dans chacun de leurs genres (poésie, roman, etc.) Et un aspect important pour certaines personnes, mais qui ne cesse d’être vrai : ces livres sont reconnus à l’international grâce à leur qualité et leur impact sur la littérature dans un registre mondial. »

Meilleur écrivain chilien:

Selon lui, bien qu’il soit difficile de prendre une décision, « surtout quand il s’agit de genres littéraires différents », José Ignacio Silva a sélectionné 5 auteurs qu’il considère importants au Chili.

 

1.-José Donoso

2.-Nicanor Parra

3.-Roberto Bolaño

4.-Enrique Lihn

5.-Manuel Rojas

Pour ce critique, deux des auteurs de cette liste pourraient être considérés comme les plus remarquables. Bolaño et Parra « qui ont marqué la littérature et qui sont les modèles que les nouveaux auteurs suivent lorsqu’ils écrivent : qu’on le veuille ou non, ils sont la référence actuelle plutôt que les auteurs les plus éloignés dans le temps (Neruda, Huidobro, etc.) : sont eux qui sont pris en compte, soit pour continuer leur style, soit, essayer de s’en distancer ».

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.