Des romans de vampires qu’il faut, absolument, lire

images
Série Vampires Boys

Les vampires sont à la mode, mais ils sont devenus de simples vecteurs de fantaisies adolescentes et/ou sexuelles.

Le vampire ne provoque guère peur, mais désir. En commençant avec des écrivaines comme Anne Rice et son personnage fétiche Lestat, et en passant par Stephanie Meyer et Charlaine Harris et Laurent K. Hamilton, le vampire est décrit comme un héros sensuel et mystérieux qui ne veut pas faire mal ou qui désire changer.

image-w448
Série Vampires Boys

Parfois, les sagas de vampires ne sont que des prétextes pour d’autres genres littéraires; polar, adolescent, érotique, Chick Litt. Etc.

Ma liste n’a rien avoir avec ce type de vampire. Avec elle, j’essaie de revenir au vampire d’autrefois, diabolique et négatif. (C’est intéressant observer, à travers le temps, le contexte et la vision du vampire a changé en même temps que la société occidentale change et est confrontée à de nouveaux périls et défis socio-économiques et géopolitiques ; humaines, naturels, etc.)

J’ai aussi une liste de roman d’horreur

Voilà ma liste :

  • Je suis une légende (I Am Legend) de l’écrivain américain Richard Matheson paru en 1954

je-suis-une-lc3a9gende-roman

Contrairement aux films basés sur ce roman. Je suis une légende est une histoire de vampires dont le contexte et la peur d’un l’holocauste nucléaire d’après-guerre. Le vampire est alors une conséquence d’un conflit mondiale armée.

 

 

 

 

  • Un peu de ton sang (Some of Your Blood) de l’écrivain américain Theodore Sturgeon paru en 1961.index

Pour certains, ce roman est un roman pseudo d’horreur, à mon avis, il est une excellente revisitation du mythe du vampire dans un contexte psychanalytique.

 

  • Salem (Salem’s Lot) de l’écrivain américain Stephen King paru en 1975.

king_salem_pocket9016L’un des premiers romans de Stephen King. Il, s’agit d’une histoire de vampires dans une petite ville américaine. Dans un premier temps, King prend son temps définissant les caractères et le village, puis il saute directement dans la conversion, tous les soirs, de chaque villageois. Salem prend comme point de départ la réelle disparition des petites villes en faveur des grandes zones urbaines. Il, avec Carrie, The Shining et It, est un des meilleurs romans de King.

 

 

  • Un vampire ordinaire (The Vampire Tapestry) de l’écrivaine américaine Suzy McKee Charnas paru en 1980.

mckee-charnas-vampire-ordinaireCe roman est inconnu pour de nombreux fans, mais sa qualité stylistique est incontestable .Ici le vampire est un être biologique quasi-humain; en fait, il est un anthropologue en consultation avec une analyste. Elle qui aura les rênes de la narration et sera confrontée à ce nouveau type de vampire tandis que ses certitudes scientifiques seront inévitablement anéantis.

 

 

  • Le Donjon (The Keep) de l’écrivain americain Francis Paul Wilson paru en 1980.

franceloisirs1428-1982Au cours de la Seconde Guerre mondiale, un être étrange est en train de tuer des soldats nazis confinés dans une étrange forteresse roumaine. Pour comprendre ce qui se passe, les Allemands cherchent l’aide d’un historien juif qui déchiffre une série de documents écrits dans une langue ancienne. Ce qui se passe dans la forteresse est la lutte entre le bien et le mal incarné dans deux êtres légendaires et puissants qui s’affrontent à nouveau.

 

 

  • Soif de sang (They Thirst) de l’écrivain américain Robert Rick McCammon paru en 1981.

soif-de-sang-96523-182-297L’un des premiers romans de cet écrivain prolifique de fantaisie et d’horreur. Après sa première publication, McCammon a empêché sa réédition. Je l’ai trouvé sur le web sur un site pirate (Jé). Mais il semble avoir été republié en 2013. Soif de sang est situé dans la Californie où les vampires cherchent à conquérir cette ville. Une grande ressemblance avec Salem et la souche, mais il vaut la peine la lire.

 

 

  • L’Échiquier du mal (Carrion Comfort) de l’Éecrivain américain Dan Dimmons paru en 1989.

jak« Ils ont le talent, c’est-à-dire la possibilité de pénétrer notre esprit et de nous dicter nos actes, nous ôter toute volonté, cette faculté que chacun de nous a sans doute rêvé de posséder un jour.
Ils sont présents à chaque étape importante de notre histoire et tirent les ficelles dans l’ombre mais se livrent aussi une guerre sans merci, laissant derrière elle les traces sanglantes d’un combat connu des initiés seuls.
Utilisant ce talent, en fonction de son étendu et de leurs personnalités et aspirations pour avilir ou dominer, ces vampires psychiques ne pouvaient qu’entrer en guerre totale; Mélanie, Nina, Willi ou l’Oberst ont ce pouvoir et vont intensifier leur combat, les évènements seront précipités par l’enquête menée de main de maître par le shérif Bobby Joe Gentry chargé d’enquêter sur l’évènement qui va précipiter le massacre.

Partant d’une idée relativement peu originale, issue du mental de tout adolescent frustré de sa faible influence sur ses contemporains (qui n’a jamais voulu forcer son prof de maths à se défenestrer, son patron à se dénuder en réunion pour danser le french cancan ?), Dan Simmons brode tout un univers, le nôtre mais dominé par ces monstres, il a pour ça recours à une exposition historique aussi passionnante que précise qui permet de resituer tous les personnages via leur passé et leur rôle dans des évènement aussi dramatiques et importants que la Seconde Guerre Mondiale.
Le style est celui auquel il a nous habitué, précis, limpide; les différents personnages viendront à se rencontrer au travers de récits habilement enchâssés.
L’humanité et la cruauté vont se rencontrer comme jamais au travers de la vie d’être humains décidés à reprendre le contrôle de leur vie face à ces aberrations de la nature.
Comment ne pas croire que tout cela n’est pas la réalité, comment des évènements aussi atroces que ceux illustrant la deuxième Guerre Mondiale ou l’abjection de certains faits divers ne doivent pas leur existence à ces êtres ?
A ce titre, la métaphore de l’homme supérieur, celui qui peut disposer des êtres inférieurs et l’analogie faite avec les théories et pratiques du nazisme est remarquable et rend le personnage de l’Oberst terrifiant de réalité. C’est une des forces de ce roman, mêler l’histoire et ce pouvoir, expliquant celle-ci par celui-là.
La prochaine fois que vous croiserez un regard perçant dans la rue, dans une soirée, un de ces regards qui semblent s’infiltrer à travers votre corps, perçant votre esprit, vous ne pourrez pas vous empêcher de vous demander si vous n’êtes pas en présence d’un de ces êtres supérieurs et alors vous prierez pour lui paraître insignifiant et remercierez Dan Simmons pour ces fantasmes infernaux, pour ces frissons délicieux et si malgré vos prières un mal de tête soudain s’empare de vous, je ne donne pas cher de votre peau.
Attention, chef d’oeuvre ! » Analyse faite par le site web : Psychovision

 

  • Riverdream (Fevre Dream) de l’écrivain américain George R. R. Martin, paru en 1983.

indexDe l’écrivain de la série Ice and Fire (games of thrones), George R.R. Martin. Riverdream est situé dans le fleuve Mississippi dans la même région et le temps que la saga d’Anne Rice, cependant, le vampire de ce roman serait une sorte de vampire blasé qui cherche à finir ses jours.

 

 

 

  • Âmes perdues (Lost Souls) de l’écrivaine américaine Poppy Z. Brite paru en 1992.
    9782226067623-fr-300Un autre roman de vampires qui a lieu au sein de la même géographie que la saga de Rice et le roman de George R.R. Martin. Selon mon goût personnel, le vampire imaginé par Poppy est beaucoup plus indéfinissable, diversifié et maléfique que dans la saga du Rice. Selon ce roman, ils naissent vampires; la plupart d’entre eux vivent du sang, mais quelques-uns vivent des âmes des êtres humains; ils ont moins de pouvoirs surnaturels et semblent changer à mesure que le temps passe.

 

  • Les Fils des ténèbres (Children of the Night) de l’écrivain américain Dan Simmons paru en 1992.

indexqaqÉcrit à la fin de la guerre froide, lorsque l’Europe socialiste s’ouvrait à l’ouest et quand l’épidémie de sida était à son apogée, cette histoire renouvèlerait le genre en utilisant la peur collective de cette maladie et en prenant un événement réel, les enfants de Ceausescu, comme la matière première du roman.

 

 

 

  • Laisse-moi entrer (Låt den rätte komma in) de l’écrivain suédois John Ajvide Lindqvist paru en 2004.

E51esni7rqlxcellente réincarnation du mythe du vampire, dans lequel la relation entre un enfant, qui vit dans un immeuble dans un quartier prolétarien suédois, et une étrange fille qui déménage dans l’appartement voisin. Roman pervers qui aborde plusieurs sujets modernes: l’intimidation, transgendrismo, pédophilie, l’abandon des enfants, etc.

 

 

 

  • La trilogie la Lignée de sang du réalisateur mexicain Guillermo del Toro et de l’écrivain américain Chuck Hogan. La série comprendre : la lignée (2009) La Chute (2010) et La Nuit éternelle (2011). Dès sa jeunesse dans les années quatre-vingt avec son premier film Cronos, del Toro a toujours été fasciné par le mythe du vampire. Un vampire dont les caractéristiques son plus proches à celles d’un insecte suceur de sang et donc d’un être biologique que à celles d’un être surnaturel.

croki1

  • Enter, Night 2011. Sans Traduction en français. De l’écrivain canadien Micheal Rowe.

enter-night-jacket-hp (2)« Après le décès accidentel de Jack, son mari, Christina, accompagnée de sa fille Morgan et de son beau-frère Jérémy, n’a d’autres choix que de demander l’aide de sa belle-mère. Et de revenir à Parr’s Landing, la ville dont elle est originaire. Mais ce retour ne se fait pas de gaieté de cœur, car Jack et elle ont quitté la ville voilà 20 ans pour se libérer de l’influence d’Adeline Parr, dont les ancêtres ont fondé la ville et, qui possède une influence colossale sur le devenir de celle-ci. Dans le manoir de la famille Parr, la situation se fait rapidement pesante, entre la matriarche, sa belle-fille qu’elle juge responsable de la mort de son fils, et Jérémy, dont l’homosexualité révulse sa mère. Et comme si cela ne suffisait pas, plusieurs disparitions commencent à se produire dans la petite communauté. » (résumé du blogue : Vampirisme.com)

Rowe bien d’être traduit pour la première fois en français pour son deuxième roman WIld Fell. (dont on va parler plus tard). Malheureusement son première roman, celui-ci, une excellente modernisation du vampire en terre canadien qui mélange les traditions européennes et amérindiennes efficacement et qui nous confronte à des problématiques contemporaines comme le bulliyng, le racisme, l’homophobie, le conflit vie urbaine et rurale. reste encore inconnu en français.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Les mille et une facettes

Sports, droit, médias, musiques, cinéma et remise en forme, beauté ou encore lectures, voici le blog que tu dois voir !

PhenixWebZine

"L'art comme étendard"

Art Vulgaris

Bienvenue sur Art Vulgaris, le site qui vulgarise l'Art et son Histoire.

Zeta Revista de Bibliotecología y Estudios de la Información

Zeta Revista de Bibliotecología y Estudios de la Información es una publicación digital semestral editada por estudiantes y egresados del Colegio de Bibliotecología, Facultad de Filosofía y Letras, UNAM, México; con el apoyo de colaboradores de distintas escuelas y colegios de disciplinas afines a la Información y Comunicación.

Lettres de Montréal

Cuba et la Traduction, Montréal, Ottawa, etc.

Brokilón

Donde solo las páginas de un libro pueden llevarte

Convergence

Le blogue de l'Association des archivistes du Québec (AAQ)

Ra/umblings of a Queer Muslim

writings and wanderings on religion, theology, queerness, identity, and space

Charybde 27 : le Blog

Une lectrice, un lecteur, deux libraires, entre autres.

Age of Revolutions

A HistorioBLOG

United Humanists

Humanists debating social issues, politics, religion, secularism, science, environment & more.

El Cuaderno de Ramón Martínez

Reflexiones activistas sobre heterodoxia sexual y de género

Michael A. Sherlock (Author)

Atheist & Freethought Blog

hls

...how would you Hack Library School?

Mr. Library Dude

Blogging about libraries, technology, teaching, and more

%d blogueurs aiment cette page :