Êtes-vous dépendant au téléphone intelligent? Un questionnaire du Newyorker

La dépendance au téléphone intelligent n’est pas une blagueé Et maintenant il y a une façon scientifique pour la mesurer. Avec une enquête de 20 questions, une nouvelle étude de l’université de l’Iowa a identifié certains aspects de la “nomophobie” .

-Huffington Post

Lisez attentivement les énoncés suivants et déterminez si chacun d’eux vous concerne :

1) J’ai donné un nom à mon téléphone intelligent ;

2) Je sais ce que signifie nomophobie et j’utilise le terme couramment ;

3) Je ne quitte jamais la maison sans un cordon d’alimentation, un cordon d’alimentation de sauvegarde, une copie de “Steve Jobs” par Walter Isaacson, et une copie de sauvegarde “Steve Jobs” par Walter Isaacson ;

4) Mon téléphone intelligent m’a donné un nom ;

5) Si je passe plus d’une heure sans prendre une selfie, je ne sais plus de quoi j’ai l’air ;

6) Quand je sors de ma maison et j’oublie mon téléphone intelligent, je tends à me recroqueviller en position fœtale et à sangloter ;

7) Je l’utilise le “mode avion” seulement quand je suis en train de voyager en un avion. (cela s’appelle avoir de l’intégrité) ;

8) Je ressens parfois une vibration fantôme quand mon téléphone n’est pas dans ma poche. Je ressens parfois une vibration fantôme quand mon téléphone est dans ma poche. Pour l’amour de Dieu, quelqu’un, s’il vous plaît, que les vibrations arrêtent ! ;

9) Quand je fais des fautes en clavardant, je claque mes doigts dans une porte pour qu’ils apprennent à ne pas me mettre dans l’embarras en face de mon téléphone intelligent ;

10) Si quelqu’un n’utilise pas le hashtag afin de clarifier un sujet de conversation, je me sens désorienté ;

11) Me demander à qui je sauverais si ma mère et mon téléphone étaient accrochés dans des côtés opposés d’une falaise est une question-piège, parce que mon téléphone intelligent est ma mère. Je ne l’ai pas parlé à ma mère biologique depuis des années ;

12) Je me sens mal à l’aise si plusieurs minutes se sont écoulées depuis la dernière fois que j’embrassé mon téléphone intelligent ;

13) Quand je participe à des funérailles, je me réfère à la personne décédée comme « ayant manqué de batterie ».  Si cela dérange les autres personnes endeuillées, je leur demande « d’augmenter leur luminosité. » ;

14) Quand j’entends le son ping d’un nouveau message texte, je pisse ;

15) Je me suis cassé un bras et j’ai demandé mon médecin me mettre un podcast. Mon médecin n’a pas rit. Moi non plus. Maintenant, mon bras penche mal et je suis en constante douleur ;

16) J’ai de la difficulté à maintenir un contact visuel lors des rapports sexuels avec mon téléphone intelligent ;

17) Je discute souvent de ma dépendance à mon téléphone intelligent avec ma thérapeute, Elle s’appelle Siri ;

18) Je me suis marié à mon téléphone intelligent. Ce fut une petite cérémonie avec toute ma famille, quelques amis proches, et un rabbin reconstructionniste. Nous avons bu du Sancerre et mangé du gâteau de noix de coco et nous avons dansé Carole King. À minuit, nous avons laissé partir des dizaines de lanternes chinoises dans le ciel, comme une constellation entière, juste pour nous. C’était magique ;

20) Je crains ne sens plus de la douleur ;

21) Je suis en train de lire ce questionnaire avec mon téléphone intelligent, qui ne cessera jamais de m’aimer.

 

Version originale :

How Smartphone-Dependent Are You? A Quiz

de Ethan Kuperberg, parue le 4 juin 2915.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s