Griffintown de Marie-Hélène Poitras

Marie-Hélène Poitras

Marie-Hélène Poitras est une écrivaine, journaliste et chroniqueuse québécoise. Elle a écrits deux romans et un recueil de nouvelles, ainsi que des ouvres pour enfants. Elle a remporté le prix France-Québec 2013 pour le roman Griffintown, son dernier roman, duquel nous allons faire un commentaire.

Le légendaire quartier montréalais sert comme point de départ du roman. Griffintwon est un quartier d’immigrants irlandais fondé aux alentours des années 1840. Irlandais de classe ouvrière qui ont travaillé, entre autres, dans la construction du pont Victoria, dans le port de Montréal ou dans des diverses usines de l’époque.

Le quartier a été transformé une première fois dans les années 1960 pour devenir un quartier industriel et, par la suite, dans les années 2000, la cité multimédia s’y est installée. En ce moment, un autre changement est en train de se produire qui transformera complètement cet ancestral quartier ouvrier dans un quartier immobilier de haute de gamme.

Synopsis:

L’été a commencé à Montréal, et à Griffintwon ceux qui travaillent ou qui pivotent autour des calèches du vieux-Montréal se préparent pour une autre saison touristique ; participants ou non, humains ou chevaux, chauffeurs expérimentés ou novices tous seront là comme à chaque année. Mais l’assassinat du responsable des écuries viendra tout chambarder.
Pendant que la vie suit son cours à Montréal avec sa part d’amours, de peines et de décès, à Griffintown, une querelle légendaire fait surface, car à Grifintwon, les meurtres et les vengeances se font en dehors des normes urbaines et policières. Et tout le monde le sait, un meurtre à Griffintown peut réveiller des vieux fantômes et ressusciter des personnages que nous croyions morts depuis belle lurette.
Le roman se déroule à l’époque actuelle, cependant, nous pouvons nous penser dans une région et une époque lointaines, parce que nous peinons à y croire : des chevaux à Montréal, et tout ce qui vient avec ce monde qui nous semble complètement sorti de l’imaginaire de son auteure. Mais voilà ! Griffintown dépeint une réalité qui nous côtoie et que nous ne connaissons que vaguement.

C’est le choc entre une vie condamnée à la lente agonie de la disparition, et qui donne ses derniers battements de cœur, et la férocité du changement citadin qui arrache tout dans son passage : traditions, communautés, expertises, histoire, héritage urbain…

Griffintown est un drame qui met en relation égalitaire l’homme, l’animal et la ville ; modernité et passé ; traditions, presque tribales, et individualisme urbain. Ce n’est pour rien que Griffintown nous renvoie à des genres littéraires et artistiques divers et inusités. Le roman fait problème : comment le catégoriser ? De quel genre littéraire s’agit-il ? Polar ? D’amour ? Historique ? Western ? Tous s’y confondent et s’y amalgament efficacement.

En ce sens, Griffintwon est beaucoup plus fusionné, moins rigide dans sa description de la réalité, celle de la littérature et celle de la vie elle-même, que nos catégories et genres littéraires le prétendent.

Dans ses descriptions des personnages, Poitras met au même registre animal et humain en nous décrivant leurs histoires, leurs désirs et leurs peurs comme quelque chose de semblable. Comme si, en fin de compte, ce qui ressent un cheval et un homme n’a rien de distinct, surtout devant la mort, le travail, la sexualité, la peur et le destin.

L’écriture de Marie-Hélène Poitras nous décrit cette réalité du Montréal contemporain, si proche et à la fois si éloignée, comme s’il s’agissait d’un univers parallèle habitant le même espace que nous.
&&&&&&&&&

Écrire vers l’autre

de Marie-Hélène Poitras. Cahier figura (texte pdf)

Rencontre littéraire avec Marie-Hélène Poitras

Centre Anne-Hébert (texte pdf)

Griffintown 

Émission Quartier par Quartier, ICI ART-TV

Émission Lire  ICI ART-TV

Animaux et littérature

Émission  Tout le monde tout lu,  MaTV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s